Actualité

Hommage à Gérard SIEST

Le Professeur Gérard SIEST est décédé le 9 avril dernier à l'age de 80 ans. Il avait été élu Doyen de la Faculté de Pharmacie de 1978 à 1982 et Vice-Président de l’Université de Nancy I de 1979 à 1989.

Madame Francine PAULUS, Doyen de la Faculté de Pharmacie, lui rend hommage lors de ses obsèques :

Mesdames et Messieurs, Chers collègues en vos titres, grades et qualités, Chers étudiants,

C'est avec une grande émotion et beaucoup d’humilité que je prends la parole devant vous au nom de l’Université de Lorraine, en l’absence de son Président et plus particulièrement au nom de la faculté de Pharmacie, berceau de la vie professionnelle du Professeur Gérard Siest.

En tant que Doyen et responsable de la formation des futurs pharmaciens, je tiens aujourd’hui à rappeler tout ce que le Professeur Gérard Siest nous a apporté.

A la faculté de pharmacie, la promotion 75 dont je suis issue a eu la chance de bénéficier de l’enseignement de deux nouveaux professeurs qui ont beaucoup participé au rayonnement de la faculté de pharmacie de Nancy.

  • en 1970, en 1ère année, le Professeur Pelt qui nous a fait découvrir la botanique grâce à une approche nouvelle sur l’évolution et la sexualité des plantes.

ET surtout

  • en 1975, en 5ème et dernière année, le Professeur Siest, qui, en filière biologie, nous a fait découvrir le monde de la recherche.

Ils sont aujourd’hui disparus mais ils ont été à l’origine de nombreuses vocations d’enseignant-chercheurs et leurs mémoires nous accompagneront longtemps.

Dès sa nomination au poste de Professeur en Biochimie, Gérard Siest a bousculé la routine de la recherche au sein de notre faculté en étant précurseur du travail en équipe faisant appel à la richesse de la pluridisciplinarité de notre formation de pharmacien.

Pour faire connaître le monde de la recherche à ses étudiants, il ne ménageait pas sa peine.

  • Invitation pour quelques semaines dans son laboratoire. Il a ainsi inventé avant l’heure les SIR (Stage d’Initiation en Recherche), très prisés aujourd’hui par nos étudiants, indispensable pour pouvoir poursuivre en Master2.
  • Invitation aux Colloques Internationaux de Biologie Prospective qui se tenaient à Pont-à-Mousson et dont il a été le fondateur de 70 à 86.

Sa démarche a été couronnée de succès car un grand nombre de ces étudiants se sont alors orientés vers la recherche.

Démarche qui se fait rare aujourd’hui et le nombre d’étudiants en pharmacie qui choisissent la filière recherche diminue de façon conséquente.

Son charisme reconnu par ses pairs lui ont permis d’être élu Doyen de la faculté de pharmacie de 78 à 82 et Vice-Président de l’Université de Nancy I de 79 à 89. Cette période de responsabilité lui a permis de consolider la création d’un de ses grands projets : « le Centre du Médicament » unité spécialisée dans le domaine du métabolisme des médicaments qu’il a dirigé jusqu’en 1992. Pendant cette période, il est difficile de comptabiliser le nombre d’étudiant, doctorants ou chercheurs qui ont participé aux travaux de recherche reconnus par plus de 400 publications.

Directeur du laboratoire au Centre de Médecine Préventive de Nancy (de 1968 à 2005), il a développé une recherche sur la définition des intervalles de références en biochimie clinique et en enzymologie clinique. Ses résultats lui ont apportés une réputation internationale.

Porté par son dynamisme toujours tourné vers la prospective en biologie, il a entrepris des travaux scientifiques, en Biochimie pharmacologique et en biologie moléculaire, puis plus récemment, en pharmaco-génomique, afin de développer les thérapeutiques de demain. Il a alors créé les conférences de Santorin, en Grèce,

Il a été parrain de la promotion 2007-2008 de notre faculté et lors de la cérémonie du 29 novembre 2008, il a séduit son public avec une présentation intitulée « Pharmacogénomique : Vers une thérapie personnalisée » en véritable précurseur des nouvelles biotechnologies.

Au fur et à mesure que croissait sa notoriété internationale, le Professeur Siest s’est éloigné des préoccupations des étudiants en pharmacie et on peut regretter qu’aujourd’hui, au sein de notre faculté, aucun de nos collègues n’ait repris son flambeau.

Gérard Siest a été Président de l’IFCC (Fédération Internationale de Chimie Clinique) de 1990-1996, Chairman du Comité Cohort HUPO PPP depuis 2003, Chef du projet européen Interreg IIIA Pôle de Santé Cardiovasculaire de 2004-2007 et… la liste est longue et je risque d’en oublier.

Gérard Siest a reçu de nombreuses distinctions honorifiques, aussi bien nationale qu’internationale. On peut noter entre autres qu’il a été élevé Docteur Honoris Causa de l’Université de Kralow et de l’Université Laval au Québec, Chevalier de l’Ordre National du Mérite, Officier de l’Ordre des Palmes Académiques, Membre Honoraire de la Société de Chimie Clinique du Japon. Il a reçu le Prix EPIDAURE de la recherche en médecine et écologie. Il a été membre de nombreux comité de rédaction de revues scientifiques.

Aussi, aujourd’hui, son rayonnement s’est éteint, le Professeur Gérard Siest va nous manquer.

Je présente ici toutes mes condoléances à toute sa famille et en particulier à sa femme Sophie à qui je voulais rappeler une citation de Martin Gray, Combattant du ghetto de Varsovie, Elevé Docteur Honoris Causa en Sciences Humaines par l'Université Américaine de Paris.

Il a dit :

« Ce que je sais c’est que la mort ne détruit pas l’amour que l’on portait à ceux qui ne sont plus ... »

Au revoir Professeur !